Menu
X
Votre compte
Vous n'êtes pas
adhérent :

tel non adherent
0809 100 250

serviceclient @avenirmutuelle.com
Pas encore inscrit ? Demandez vos identifiants

Forfait journalier hospitalier

Le forfait journalier hospitalier regroupe les frais à la charge de l'assuré social hospitalisé pendant plus de 24 heures. Il représente une participation financière aux coûts d'hébergement et d'entretien engendrés par son hospitalisation.

Quel est le montant du forfait journalier ?

Depuis janvier 2018, le forfait journalier d’hospitalisation s’élève à :

  • 20 €/jour dans un hôpital ou une clinique
  • 15 €/jour dans un service psychiatrique

Est-il possible de ne pas payer un forfait journalier ?

Il est important de préciser que le forfait journalier hospitalier n'est pas couvert par l'Assurance maladie. Une mutuelle peut assurer son remboursement selon le contrat souscrit.

Si votre mutuelle santé ne couvre pas ces frais, il existe également surcomplémentaires santé hospitalisation.

En adhérant à cette complémentaire santé vous vous prémunissez de ce forfait journalier d’hospitalisation mais également de tous les frais annexes et parfois imprévus dans la couverture de remboursement n’est pas prévu par la Sécurité sociale.

Quelles sont les conditions d'exonération au forfait hospitalier ?

Dans certains cas, une exonération de ce forfait journalier hospitalier est possible. Les conditions pour ne pas payer ce forfait est :

  • Hospitalisation d'une femme enceinte dans les 4 premiers mois de grossesse, pour l'accouchement et pendant les douze jours suivants la naissance ;
  • Bénéficier de la Complémentaire Santé Solidaire ou de l'Aide Médicale de l'Etat (AME) ;
  • Hospitalisation d'un enfant de moins de 30 jours ;
  • Être hospitalisé suite à un accident du travail ou en cas de maladie professionnelle ;
  • Hospitalisation à domicile ;
  • Hospitalisation d'un enfant de moins de 20 ans handicapé hébergé dans un établissement d'éducation spéciale ou professionnelle ;
  • Être titulaire d'une pension militaire ;
  • Relever du régime d'Alsace-Moselle.
  • Être victime d'un acte de terrorisme (sous condition d’une attestation en cours de validité).