0809 100 250 lundi au vendredi | 9h-20h Contactez-nous
Pour bénéficier de
nos services en ligne :
Demandez vos identifiants

Mutuelle optique : le procès à 29,5 millions d'Euros d'Optique 2000

Le géant des lunettes a été condamné en décembre dernier à une amende record 29,5 millions d'Euros. Le motif ? Des factures trafiquées pour faciliter le remboursement des clients par leur mutuelle. Retour sur cette affaire sur fond de concurrence…

Quand Optical Center piège Optique 2000

Cette affaire "d'optimisation des factures", comme on l'appelle, date de 2008, quand l'enseigne Optical Center a envoyé de "faux" clients tester l'honnêteté de ses concurrents. De cette démarche a été révélée l'optimisation de certaines factures opérée par Optique 2000, visant à améliorer le remboursement des montures de lunettes par les complémentaires santé. En effet, les mutuelles optiques concentrent d'abord leurs prestations sur les verres, souvent plus chers, que sur les montures dont les spécificités sont principalement esthétiques (alors que les corrections d'un verre sont imposées par la vue du porteur).

Quoi qu'il en soit, la justice a condamné fin décembre 2014 l'entreprise Optique 2000 à une amende de 29,5 millions d'Euros, qui sera payée sur un délai de 10 ans (demandé par l'enseigne). Il faut dire que malgré les 32 millions d'€ de trésorerie du groupe, la somme à payer reste conséquente !

En quoi consiste l'optimisation de facture à destination des mutuelles ?

Une optimisation de facture se repère lorsque les montants des verres et des montants sont différents sur le devis proposé au client et sa facture réelle. Si, par exemple, ce dernier est intéressé par une monture de marque assez chère, et donc peu pris en charge par sa complémentaire santé, l'opticien peut basculer le montant en trop (la différence entre le tarif de la monture et du remboursement optique) sur le prix des verres, qui eux sont plus largement pris en charge.

Le devis présentera alors les bons prix, et la facture les prix modifiés. Une manière pour l'opticien de convaincre plus de clients, puisque ces derniers bénéficient des lunettes qui leur plaisent sans avoir à trop dépenser pour (voire pas du tout !).

Optique 2000, qui se défend d'être responsable du comportement de certains de ses employés, a fait appel de la décision du tribunal. L'entreprise avance également avoir mis en place dans ses boutiques, depuis 2005, des logiciels permettant justement d'éviter ce genre de pratique et aurait créé récemment un comité déontologique pour veiller à éviter toute nouvelle fraude.