0809 100 250 lundi au vendredi | 9h-20h Contactez-nous
Pour bénéficier de
nos services en ligne :
Demandez vos identifiants

Les professionnels de santé unis pour la manifestation du 15 mars 2015

Médecins, internes, chirurgiens dentaires, infirmiers et kiné, ou plutôt leur syndicat, se sont rassemblés autour de la manifestation prévue le 15 mars prochain contre le projet de loi de santé du gouvernement.

D'habitude toujours très divisés, ces acteurs  ont toutefois trouvé un terrain d'entente sur le slogan de la journée : "Non au projet de loi Santé, Unis pour la santé de demain".

Récapitulatif de la loi santé voulue par le gouvernement

Présentée le 23 septembre 2013, la Stratégie Nationale de Santé de Marisol Touraine, Ministre de la santé, vise à réformer le système de santé française pour les dix prochaines années, et ainsi à mieux l'adapter aux nouvelles problématiques du pays (allongement de l'espérance de vie, inégalités, accès aux soins,…).

Ce projet de loi de santé regroupe de nombreux domaines et prévoit de multiples changements, des consultations chez son généraliste au programme scolaire. Cette volonté de réforme se découpe en quatre grands points :

  • La prévention : le ton est donné, il faut informer le public pour éviter les risques de santé et les frais qu'ils engendrent. Les projets dans ce domaine sont entre autres la mise en place d'un parcours éducatif de santé de la maternelle au lycée, un accès à la contraception d'urgence pour les mineures auprès de l'infirmière scolaire, l'expérimentation des fameuses "salles de shoot", une meilleure visibilité sur la qualité nutritionnelle des aliments industriels, de nouvelles mesures de réduction du tabagisme, une amende de 15 000 à 45 000 € pour l'incitation à la consommation d'alcool d'un mineur ou la création d'un Institut national de prévention, de veille et d'intervention en santé publique ;
  • Le service territorial de santé au public : il comprend la généralisation du tiers-payant en 2017, un numéro d'urgence unique et national pour contacter un médecin de garde, l'instauration d'une rémunération pour le travail en équipe des professionnels de santé, des groupements hospitaliers de territoire ou encore la création d'un service territorial de santé mentale et de psychiatrie ;
  • L'innovation : cette partie inclut une lutte contre les ruptures de stock de médicaments, un délai de 2 mois au lieu de 18 pour les essais cliniques industriels à l'hôpital, la possibilité pour les sages-femmes d'intervenir pour l'IVG et la vaccination de la mère, du conjoint et de l'enfant et encore la restructuration du 3e cycle d'études médicales ;
  • La politique de santé : qui prévoit la mise en place d'une action de groupe pour les patients victimes de dommages médicaux, préserve l'encadrement de la pratique médicale par la négociation entre les syndicats et l'assurance maladie, favorise la participation des patients et autorise les concubins et partenaires de PACS à avoir accès au dossier médical d'un décédé.

15 mars : une journée historique

"C'est historique de rassembler les jeunes et les médecins seniors contre un projet de loi" a déclaré le Dr Claude Leicher, président de MG France (le premier syndicat des médecins généralistes), au sujet de la manifestation nationale prévue pour le dimanche 15 mars 2015. Motivé par le syndicat des internes et celui des chefs de clinique, ce "rendez-vous" promet donc de rassembler les différents corps de métier de la santé, qui se disent tous contre le projet de loi de Marisol Touraine. Qu'ils souhaitent son retrait pur et simple ou sa modification, tous devraient en tout cas se retrouver d'ici deux semaines.